Nous sommes Corinne et Olivier.

« les punchlines, c'est obsolète. Ça fait tellement début vingt-et-unième siècle. »

En créant notre activité, nous avons tenté de trouver une punchline pour notre site.

Qui dit activité, en France, dit entreprise. Qui dit entreprise, dit maketing, au moins un peu.

Nous sommes donc passés par « à la découverte du meilleur de vous-mêmes dans vos relations », « explorons ensemble vos possibles pour libérer votre énergie vitale » puis « devenez l'homme-femme que vous avez toujours rêvé d'être ». Nous aurions pu carrément choisir « grandir vraiment vous-même en partant de qui vous êtes ». Ça claque sévère, non ?

Mais soyons honnêtes : tout ceci est ridicule. Ça ressemble à des pubs télé, ou à n'importe quel site de coaching personnel noyé dans n'importe quel marché ultra-concurrentiel.

Ce n'est pas du tout ce que nous faisons, ni ce que nous sommes.

Nous ne sommes pas une entreprise. Nous ne représentons pas une personne morale. Nous sommes des personnes, individu⋅e⋅s. Nous mettons en commun. Mais ce commun n'a pas d'existence sans nous. L'entreprise, c'est nous. Elle n'a aucune existence propre.

Nous ne nous adressons pas à des clients, mais à des personnes. Nous n'avons pas de produit, ni de services.

Nous partageons des moments, des connaissances, des savoir-faires, des émotions ensemble.

La relation est bi-directionnelle. Nous apprenons autant que vous.

Le premier qui vient nous dire que « mais alors votre produit, c'est les émotions ! », on lui pète les deux genoux.

Il n'y a pas que le marketing, le marché et l'argent dans la vie. Si quelqu'un⋅e, une ou plusieurs structure, peut-être un système, a réussi à vous le faire croire, venez vous rendre compte de l'étroitesse de ce cadre avec nous.

L'éducation populaire et politique que nous proposons est politique, justement. Nos choix sont politiques. Tous.

Il est donc plus que temps de s'extraire de la marchandisation.

La concurrence, sous couvert de compétitivité, mine notre société. C'est un obstacle que nous travaillons à faire tomber. Un obstacle au partage des connaissances, des savoirs et des savoir-faires.

Donc pas de punchline. Pas d'entreprise. Mais du travail (oh oui, du travail !), et des rétributions libres.

Notre activité est variée, riche, connectée à d'autres, et c'est un choix. Nous relions (re-lions) les sujets, les domaines, les personnes qui ont été délié⋅e⋅s pendant longtemps, et qui n'auraient pas du être séparé⋅e⋅s.

Pour nous présenter, nous devrons donc développer notre propos dans le détail. Vous vous construirez, nous l'espérons, votre compréhension de notre travail, de ce que nous faisons, comment nous le faisons, et qui nous sommes, en découvrant justement une toute petite partie de ce travail sur le présent site.

C'est fini les affirmations du genre « on ne peut être spécialiste que d'un seul domaine », et les « si tu mets plus de trois mots thématiques, tu perds le client, ton produit n'est pas clairement identifié ».

Nous ne sommes pas des produits. Vous non plus. Nos vies, nos choix, ne sont pas des produits. Nous sommes complexes — mais pas compliqués, divers — mais pas éparpillés, et c'est cette complexité, ces nuances, qui font qui nous sommes. Ce que nous apprenons, donnons, recevons, ne sont pas des produits non plus.

La bienveillance est une attitude. Le partage, un choix politique.

Tout ce qui est sur ce site est donc sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

Derniers ajouts

Loading...